LUTTER CONTRE LE STRESS OXYDATIF

Notre organisme agit en permanence contre la formation de radicaux libres et il existe plusieurs lignes de défense inégalement réparties et inégalement puissantes pour détoxifier la cellule. Il existe des mécanismes de protection enzymatique et d'autres mécanismes qui font appel à des substances différentes (vitamines en particulier) : les premiers interviennent à la source et de manière prioritaire. Toutes ces substances sont appelées anti oxydants.

La première ligne de défense est assurée par une enzyme appelée la superoxyde dismutase (SOD). La SOD est ainsi qualifiée d’anti oxydant primaire.

La SOD joue un rôle clé dans la lutte contre les radicaux libres puisqu'elle permet l'élimination de l'ion superoxyde particulièrement virulent et dangereux pour nos cellules. Cette enzyme, présente naturellement dans notre organisme, est qualifiée d'actif " intelligent " ; en effet, elle est capable de réguler leur action en fonction du travail demandé.

Il faut insister sur le caractère primordial de cette première ligne de défense que constitue la SOD. En effet, elle intervient de manière préventive à l’apparition des radicaux libres et évite donc l’apparition des problèmes.

Les autres substances anti-oxydantes, non enzymatiques, interviennent en seconde ligne de défense. D’où leur appellation d’anti oxydants secondaires. On peut citer le rôle important du système Vitamine E / Vitamine C et le rôle plus ponctuel d'autres substances : caroténoïdes, glutathion réduit, flavonoïdes, ...

De manière imagée, si les radicaux libres proviennent d’un robinet qui coule, les anti oxydants secondaires jouent le rôle d’une éponge qui absorbe pendant que la SOD permet de fermer la vanne….